Votre entreprise souhaite démarrer un nouveau projet ? La coordination est le maître mot dans tout nouveau projet, qu’il s’agisse de mieux gérer les ressources de l’entreprise ou de lancer un nouveau produit. Cela requiert des efforts et du temps à ne pas négliger. Nous vous expliquons dans cet article comment procéder pour coordonner votre nouveau projet en 5 étapes

1 – Identifier les objectifs du nouveau projet

La première étape de la gestion de projet consiste à identifier quels sont les objectifs de ce nouveau projet. Cela permet de pouvoir se lancer sereinement et d’avancer sans aucune difficulté vers un objectif final. L’intérêt du projet doit ainsi être clarifié, avec une priorité numéro 1 et des objectifs secondaires.
En outre, quels sont les éléments attendus de vous et quel délai vous laissez-vous pour réaliser cette mission ? L’identification du projet doit être retranscrit pour éviter tout malentendu et validé par le donneur d’ordres (le décisionnaire principal).
A cette étape, il convient également de tenir compte des contraintes classiques : le temps, l’argent, les résultats attendus.

2 – Découper chaque tâche une à une pour mieux gérer votre projet

Si vous vous lancez dans un nouveau projet il est évident que vous ne pouvez pas tout réaliser tout de suite. Vous devez donc découper chaque tâche une à une pour une gestion optimisée. Par rapport au niveau d’importance de chaque partie de la mission vous pouvez donc commencer par les chantiers qui requièrent le plus d’attention de votre part. La priorité numéro 1 doit toujours être débutée en premier lieu, tout en anticipant la continuité du projet pour ne pas donner l’impression que vous vous arrêtez en milieu de chemin.

3 – Définir la liste des ressources nécessaires

Déterminer quelles sont les ressources nécessaires à la réalisation de votre projet nécessite de s’entourer des bons collaborateurs. Une erreur souvent commune à de nombreuses personnes est la difficulté de déléguer. Or, le cerveau collectif vous permettra de mener à bien chaque élément du projet. A cela s’ajoutent les ressources matérielles qui n’impliquent pas forcément l’humain.
En plus de définir les ressources dont vous avez besoin et les contraintes qui y sont rattachées (notamment contraintes liées au temps), vous devez affecter les ressources à vos tâches. Précisez toujours le reste à faire, qui évolue évidemment en fonction de l’avancée du projet.

4 – Assurer le bon suivi du projet dans le temps

Rome ne s’est pas construit en un jour, il en va de même de votre projet. Après avoir planifié chaque tâche de votre projet, il vous reste à en assurer le bon suivi. Cela vous permet de comparer la situation, entre ce qui est prévu et ce qui se passe en réel. Cela afin de voir comment faire pour améliorer la situation si nécessaire et utiliser les bons leviers. Utiliser un logiciel efficace de gestion de projet est fortement recommandé à ce stade.
Au fur et à mesure de l’avancée du travail, votre planning est amené à évoluer. Vous devez donc faire preuve de réactivité pour le réviser en conséquence. Le planning doit pouvoir vivre selon le rythme du projet. De la même manière n’hésitez pas à utiliser un espace partagé pour centraliser les informations entre tous.
Vous souhaitez organiser et partager vos informations pour suivre votre nouveau projet ? Outil facile à utiliser, Pickaform vous aide à partager toutes les informations importantes avec vos collaborateurs.

5 – Clôturer le projet et faire le bilan

La dernière étape de la gestion de projet consiste à le clôturer et à faire le bilan de la situation. Cette étape est cruciale en pratique et nécessite de réunir l’équipe de projet toute entière afin d’évaluer la situation, les bons aspects de la mission comme les écueils à éviter à l’avenir.